Actualités 09.04.2014 Accepter les différences – L’internationalisation oui, mais avec mesure

Berlin, 9 avril 2014.

L’Union européenne exerce une influence croissante sur de nombreux domaines de l’économie de la santé. Cela concerne de plus en plus fortement les hôpitaux. Compte tenu de cette évolution, l’Association Européenne des Directeurs d’Hôpitaux (European Association of Hospital Managers – EAHM) rappelle que la politique de santé et les soins de santé sont l’affaire de chacun des États membres et devraient le rester à moyen terme. Cependant, l’objectif commun à rechercher consiste dans des soins de santé de qualité supérieure et efficaces dans tous les pays de l’UE, tout en préservant les principes de subsidiarité.

Heinz Kölking« Cela ne signifie pas non plus que nous considérions comme négatives les mutations des conditions cadre pour les soins de santé en Europe du fait de l’internationalisation du marché de la santé » », constate le président de l’AEDH, Heinz Kölking. « La nouvelle directive sur la mobilité des patients donnera sans doute encore plus de dynamisme à ces processus. Ce qui ouvre vraiment des opportunités pour les hôpitaux. »

La direction des hôpitaux en Europe n’est pas fermée aux évolutions pertinentes. L’AEDH est favorable à la liberté de choix décidée pour les patients de l’Union européenne, afin qu’ils puissent se faire traiter dans un autre pays membre de l’UE. La collaboration pour la protection contre les infections et les épidémies est tout aussi pertinente que l’assistance à la mobilité des personnes dans les professions de santé ou la recherche commune. L’échange d’expériences, comme p. ex. dans le domaine de l’assurance qualité, est promu, depuis des années déjà, par l’AEDH, sous la forme d’activités autonomes.

Cependant, dès à présent, les hôpitaux sont confrontés à des règlements de l’UE qu’ils ne peuvent, dans certains cas, mettre en œuvre qu’au prix d’efforts considérables, comme par exemple la directive de l’UE sur le temps de travail. La situation spécifique des cliniques et leur tâche dans le cadre de la mission d’intérêt général de l’État ne sauraient être remises en cause, selon le chef de l’AEDH. Il y a réellement un risque que des règlements futurs de l’UE ou des décisions de la Cour de justice de l’UE, par exemple sur le droit de la concurrence, ignorent cette mission et, de ce fait, n’améliorent pas les soins prodigués à la population, mais les mettent en péril.

Un changement de cap de l’UE est donc nécessaire en ce qui concerne les directives auxquelles sont soumis les pays européens qui sont profondément englués dans la crise économique et financière. Malheureusement, jusqu’à présent, la préservation des soins de santé ne figure en aucune manière parmi les priorités de l’assainissement. La Grèce constitue un exemple effrayant : les dépenses de santé y sont extrêmement réduites, y compris sur pression de Bruxelles, de sorte que les hôpitaux ne sont plus en mesure d’agir que de façon limitée. On observe des problèmes similaires au Portugal et en Espagne.

De tels développements figureront également à l’ordre du jour lorsque, du 10 au 13 septembre de cette année, à Berlin, quelque 600 gérants et directeurs d’hôpitaux venus de toute l’Europe se réuniront pour le 25e congrès de l’Association Européenne des Directeurs d’Hôpitaux. Outre des évolutions actuelles de la politique de santé, ils s’entretiendront sur le thème « Économie de la santé – notre rôle et responsabilité ». Heinz Kölking : « C’est cette responsabilité qui nous importe. Elle doit en outre être prise en compte par l’Union européenne dans ses décisions concernant le secteur de la santé. La direction des hôpitaux souhaite s’impliquer activement dans ce processus et y contribuer. »
On trouvera le programme et de plus amples informations sur www.eahm-berlin2014.de

Contexte:
La European Association of Hospital Managers (EAHM) est une communauté de travail de 24 associations représentatives des directeurs d’hôpitaux des pays d’Europe. Elle compte 16 000 membres.
Les objectifs de l’Association européenne sont notamment
•    de promouvoir la compétence et la prise de responsabilités professionnelles des directeurs et des cadres de la direction des hôpitaux et du système hospitalier dans les pays européens
•    d’élaborer des propositions en vue de rapprocher les systèmes hospitaliers dans l’UE à titre de base pour la construction d’une « Europe sociale »
•    d’exercer une influence sur les règlements de l’UE ayant des répercussions sur les hôpitaux.

Contact:
Association Européenne des Directeurs d’Hôpitaux AEDH/EAHM/EVKD
Monsieur Willy Heuschen
Secrétaire général
Boulevard du Jardin Botanique 32
1000 Bruxelles
BELGIQUE
Téléphone :  0032 (0) 28887811
Courriel :   willy.heuschen@eahm.eu.org